Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nouara Algérie.com

ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT EN ALGERIE

BOUSSELAM (SÉTIF) Les villageois dénoncent la réalisation d’une décharge contrôlée

REVUE DE WEB|LIBERTE| Par A. LOUCIF| le 12-02-2017 10:00

L’Association de la protection de l’environnement et du développement durable de la wilaya de Sétif tire la sonnette d’alarme quant à la pollution de l’environnement causée par cette décharge sauvage.

La décharge sauvage qui a été créée dans les années 1980 au village Tala n’Tminta, dans la commune de Bousselam au nord de la wilaya de Sétif, est l’un des points noirs constatés dans cette région. En effet, les fumées dégagées de cette décharge pénalisent énormément les riverains. “Cette situation est insupportable à cause des désagréments causés par cette décharge.

L’air que nous respirons est pollué. Cette décharge représente un véritable danger pour notre santé et celle de nos enfants”, nous dira un des habitants. Ces derniers dénoncent, aujourd’hui, la réalisation d’une nouvelle décharge contrôlée dont a bénéficié la commune de Bousselam en 2012.

“Il fallait trouver un autre site, loin de nos maisons”, ajoutera notre interlocuteur.

À rappeler que plusieurs mouvements de contestation ont été organisés par les villageois pour réclamer la fermeture et la délocalisation de cette décharge sauvage.

Sur un autre plan, l’Association de protection de l’environnement et du développement durable de la wilaya de Sétif tire la sonnette d’alarme quant à la pollution de l’environnement causée par cette décharge sauvage. Selon le président de cette dernière, M. Hamzi, cette décharge, qui se trouve dans un paysage magnifique, détruit l’environnement.

“Au lieu d’exploiter cet endroit paradisiaque comme un site touristique et protéger l’environnement, les autorités locales préfèrent y implanter une décharge dans laquelle sont jetées anarchiquement des tonnes de déchets de tous genres comme les ordures ménagères, les gravats de construction, etc.”, ajoutera notre interlocuteur.

De son côté, le président de l’APC a tenu à souligner que les travaux de réalisation d’un projet de décharge contrôlée sont en cours. Le taux d’avancement des travaux a atteint 80%. “Ce projet, d’un montant de 550 millions de centimes, dont a bénéficié notre commune en 2012 cause, certes, beaucoup de désagréments, mais on n’a pas le choix. Notre commune ne dispose pas d’un autre terrain pour délocaliser cette décharge”, ajoutera le maire. Et d’ajouter : “Le projet, dont la principale mission sera le tri des déchets, sera réceptionné mi-mars.”


A. LOUCIF

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article