Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nouara Algérie.com

ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT EN ALGERIE

BARRAGE LADRAT DE MÉDÉA - Alerte à la pollution

    Par EL BEY M.

                                                                                                               le 26-04-2018 12:00

Le barrage Ladrat, situé dans la commune de Sidi Naâmane, 50 km à l’est du chef-lieu de wilaya, est de plus en plus envahi par les eaux usées se déversant des rejets provenant de la ville d’El-Omaria, importante agglomération de plus de 30 000 habitants située en amont.

L’implantation, il y a quelque temps, d’une unité d’abattage avicole a rendu plus complexe encore le problème de pollution de l’ouvrage qui reçoit les eaux rejetées par cette unité, donnant une couleur rougeâtre à la surface du plan d’eau. 

D’une capacité de stockage de 10 millions de m3, le barrage mis en service il y a 3 décennies, a été réalisé dans le but de permettre l’irrigation d’un périmètre agricole d’une superficie de 480 ha.


C’est alors qu’il est devenu urgent pour que des solutions au problème des rejets des eaux usées de la ville d’El-Omaria dans l’oued situé en amont soient trouvées ou du moins que soit interdit le déversement des eaux de l’abattoir dans les chaabate ainsi que le lavage des véhicules.

Il faut savoir que l’ouvrage est considéré comme une zone humide, ayant pour but de favoriser la richesse  de la faune et la flore locale avec l’arrivée pendant l’hiver de certaines espèces d’oiseaux migrateurs qui viennent nicher et a permis la prolifération de nombreux prédateurs.


La pollution des eaux du barrage vont certainement porter atteinte aux espèces qui le peuplent sachant que celui-ci a connu plusieurs opérations de lâchers d’alevins de carpes menées dans le cadre de l’encouragement de l’aquaculture continentale et de la pêche de loisir.  

L’utilité de l’ouvrage est à souligner pour avoir accueilli de nombreuses manifestations sportives de traversée organisées par les clubs de natation ainsi l’organisation de sessions de formation aux techniques de secours et gestes de sauvetage au profit des plongeurs de la Protection civile.


Ainsi, il reste aux responsables locaux et aux directions techniques et de l’environnement de prendre les mesures appropriées pour mettre fin au problème de pollution que le barrage connaît étant aussi exposé au risque
d’envasement. 


M. EL BEY

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article