Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

 

Par Remouche Khaled le 23-10-2018 11:00

“L’objectif de la stratégie 2030 est de produire 20 milliards de mètres cubes/an de gaz de schiste à l’horizon 2025. On y arrivera. On y arrivera plus rapidement que vous ne le pensez”, a affirmé hier le P-DG de Sonatrach.

Sonatrach met le cap sur le développement des ressources nationales en gaz de schiste dont le potentiel s’avère parmi le plus important au monde. Les objectifs de leur exploitation sont tous tracés dans la stratégie 2030. Au cours du point de presse organisé à l’issue de sa visite hier à Ouargla, le P-DG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour a, en ce sens, clairement affiché l’intention de la compagnie de hâter l’exploitation du gaz de schiste en partenariat avec les compagnies étrangères.

“L’objectif de la stratégie 2030 est de produire 20 milliards de m3/an de gaz de schiste à l’horizon 2025. On y arrivera. On y arrivera plus rapidement que vous ne le pensez.”


Cette conviction du patron de Sonatrach est confortée par le grand intérêt que suscitent ces richesses pour les compagnies étrangères. “Tout le monde s’y intéresse. Tous les partenaires que nous avons ne rêvent que de venir et qu’on leur ouvre les portes et qu’on commence. Nous sommes devenus très fréquentables. Ils veulent tous venir travailler avec nous”, assure-t-il.

Sur les appréhensions environnementales quant à l’exploitation de ces ressources, il invoque un changement dans le lexique usité. “On dit non-conventionnel au lieu de gaz de schiste. La terminologie gaz de schiste fait mal. On a un très mauvais souvenir. On essaie alors de changer cette terminologie. Quand on nous parlait de gaz de schiste auparavant, c’était une technologie très compliquée, très lourde, très sale. Mais maintenant, si vous avez l’occasion de voir ces champs qui développent ces énergies non conventionnelles, c’est incroyable ce qu’ils ont fait comme progrès. Pour le non-conventionnel, ça va venir.”

Sur la grande rencontre qui sera organisée la semaine prochaine à Alger, “Algeria Future Energy”, le P-DG de Sonatrach a indiqué que les numéros 1 des groupes présents en Algérie, à savoir BP, Total, Cepsa, Eni, Repsol, seront présents. “C’est une première. Cela fait très longtemps qu’on n’a pas eu autant de personnalités du monde du pétrole  présentes en Algérie. Ce genre de rencontre a pour but d’échanger des informations sur ce qui se fait dans le monde dans le domaine de l’offshore, du non-conventionnel et de l’utilisation des énergies non renouvelables.” Le P-DG de Sonatrach a également mentionné que le géant pétrolier Exxon Mobil est très intéressé pour venir travailler en Algérie.


Il est intéressé par le développement de gisements en Algérie. C’est le cas également de plusieurs compagnies comme Total, Eni, Repsol…

De notre envoyé spécial à Ouargla : Khaled remouche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article