Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nouara Algérie.com

ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT EN ALGERIE (Une revue de web de plus de 4500 articles )

Ecoutez René Dumont, citoyen de la planète terre.

Agronome, grand connaisseur des paysanneries de la planète, et l'un des fondateurs de l'écologie politique française. René Dumont a été le premier candidat écologiste à se présenter à l'élection présidentielle, en 1974. Son livre L'Afrique noire est mal partie (1962) l'avait fait connaître du grand public.

Fils d'un professeur d'agriculture, René Dumont n'est pourtant pas devenu écologiste en un jour. Né en 1904 à Cambrai, il effectue des études d'agronomie et s'embarque à vingt-cinq ans pour étudier la culture du riz en Asie ; il y découvre l'exploitation coloniale (La Culture du riz dans le delta du Tonkin, 1935). Il s'enthousiasme pour l'agriculture moderne. À la Reconstruction de 1945, au côté de Jean Monnet, il devient d'abord un chantre de la modernisation des campagnes françaises, du remembrement et du drainage, puis de la révolution verte (c'est-à-dire des variétés à haut rendement) pour nourrir le Tiers Monde (Révolution dans les campagnes chinoises, 1957). À soixante ans, il se persuade du double échec du « développement à l'occidentale » et de ses imitations socialistes (Développement et socialismes, 1969).

Il va sur ses soixante-dix ans lorsqu'il rédige son premier livre pleinement écologiste, L'Utopie ou la mort (Seuil, 1973). Sa prise de conscience est faite de ruptures, sur la base de l'expérience. Mais, jusqu'à un âge très avancé, ces ruptures se fondent sur une continuité qui s'enracine dans l'enfance, à l'arrière immédiat des tranchées de la Première Guerre mondiale : le souci des hommes et de leurs souffrances. Et elles s'étayent d'une méthode. En tant qu'ingénieur agronome, il va sur le terrain : cinquante ans d'études, de diagnostics, de propositions, de missions sans concession pour la Banque mondiale ou les gouvernements locaux. Il voit les problèmes, cherche à les résoudre, enseigne les solutions. Si la technique suffit, tant mieux. S'il faut, pour la mettre en œuvre, changer les rapports sociaux, il le dit. Si la technique, devenue folle, trahit ses promesses, alors il faut rompre avec le productivis [...]

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article