Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nouara Algérie.com

ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT EN ALGERIE

Kabylie : 80% des eaux provenant des fontaines impropres à la consommation

Le responsable a lancé un appel à la société civile, notamment les comités de village ainsi que les associations afin de participer à la conscientisation sur le danger que peut représenter la consommation des eaux de ces fontaines non contrôlées. Il exhorte les consommateurs de se rapprocher des services d’hygiène au niveau des communes afin qu’ils effectuent les contrôles nécessaires pour éviter tout risque de contamination.

Kabylie : Le responsable de la Direction de la Santé et de la Population (DSP) de la wilaya de Tizi-Ouzou a lancé une alerte, dimanche dernier, sur la qualité des eaux des fontaines. Il avertit que 80% de l’eau provenant des fontaines sont impropres à la consommation.

Cette eau peut causer de graves maladies notamment celles à transmission hydriques (MTH), dont l’hépatite A et la typhoïde, a affirmé un responsable exerçant au niveau de la DSP devant la presse locale. Ce dernier a profité de l’occasion pour appeler les populations à plus de responsabilité dans la consommation de l’eau provenant des fontaines, avertissant sur le danger que cela peut présenter sur la santé publique.

Le responsable a annoncé que du 1er janvier 2019 à la fin du mois de mai, 50 cas de personnes atteintes de MTH dont l’hépatite A et la typhoïde ont été enregistrés. Des cas dus exclusivement à la consommation de l’eau des fontaines. Des chiffres en nette augmentation par rapport à l’année passée, présageant ainsi une catastrophe si des dispositions ne sont pas prises.

Le responsable a lancé un appel à la société civile, notamment les comités de village ainsi que les associations afin de participer à la conscientisation sur le danger que peut représenter la consommation des eaux de ces fontaines non contrôlées. Il exhorte les consommateurs de se rapprocher des services d’hygiène au niveau des communes afin qu’ils effectuent les contrôles nécessaires pour éviter tout risque de contamination.

Il faut signaler aussi que cette situation est aussi due à la démission des services concernés par le contrôle de la qualité des eaux qui n’effectuent des sorties sur le terrain que dans les cas où la contamination est avérée.

Lire aussi : Présence du moustique tigre : l’alerte est donnée en Kabylie

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article