Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nouara Algérie.com

ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT EN ALGERIE

ALERTE AU MASSACRE EN HAUTE MER...

ALERTE AU MASSACRE EN HAUTE MER...
ALERTE AU MASSACRE EN HAUTE MER...
ALERTE AU MASSACRE EN HAUTE MER...
ALERTE AU MASSACRE EN HAUTE MER...

Alors que l'on nous vante les bienfaits de l'aquaculture notamment pour la préservation de la faune marine sauvage, on liasse faire d'un autre côté les pires pratqiues contre cette dernière.

En cette période de repos biologique pour nombres d'espèces telles que le Thon, le Requin, l'Espadon et tant d'autres...

Dans un pays où depuis 2010 la pêche au fliet derivant, une méthode cruelle et anti-écologique, est censée devenir  interdite ...

UNE HORDE DE DESPERADOS DE LA MER ECUME LE GRAND BLEU ALGERIEN ET MENACE TOUT L'EQUILIBRE BIOLOGIQUE DE NOTRE ECOSYSTEME MARIN...

Des quantités très inquiétantes de jeunes spécimen de gros poissons finissent par périr entre les mailles sérrées de ces filets alors qu'ils se rendent vers le large pour vivre leur vie d'adulte.

C'est donc le cyscle de vie de toutes ces espèces qui est en jeu et qui est ainsi menacé par de telles méthodes ne respectant ni la période biologique de ces poissons ni l'éthique d'une péche durable.

Et cela en TOUTE IMPUNITE !

Si cette pratique perdure c'est tout un équilibre qui risque de s'éffondrer comme un chateau de carte, et cela en à peine deux trois ans...

De nombreux témoignages de pêcheurs responsables et impuissants face à la pasivité des autorités algériennes, font état d'un véritable massacre, plus particulièrement d'ailleurs sur la côté Ouest du pays...

QUE FAIT L'ETAT ALGERIEN?

QUE FONT LES INSTITUTIONS CHARGEES DE LA PROTECTION DE NOTRE LITTORAL?

QUE FAIT LA MARINE ALGERIENNE?

QUE FONT LES ASSOCIATIONS SUPPOSEES MILITER POUR LA SAUVEGARDE DE NOTRE BIODIVERSITE MARINE?

L'heure est grave, cette année est une année noire pour la biodiversité marine algérienne...

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article