Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nouara Algérie.com

ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT EN ALGERIE (Une revue de web de plus de 4500 articles )

Les feux des déchets ménagers, un calvaire

Par D. LOUKIL

le 17-05-2021 10:30

Les fortes et précoces chaleurs sévissant ces derniers jours à Oran ont ravivé un problème de santé et écologique dans les décharges sauvages et les centres d'enfouissement des déchets par le déclenchement d'incendies.

Alors que plusieurs centres d'enfouissement technique ont été créés dans la wilaya d'Oran, c'est plus particulièrement la question du départ de feux apparu depuis une semaine, dans une zone du centre d'enfouissement technique de la décharge de Hassi Bounif sur la corniche oranaise qui inquiète.

Et pour cause, depuis plusieurs jours, la Protection civile et les agents du centre d'enfouissement technique luttent, de nuit comme de jour, contre “des feux allumés volontairement par des chiffonniers” en quête de récupération, de matériaux, de déchets solides comme le plastique et autres, ont indiqué des sources .

Ces “ch'ramtia” comme ils sont communément appelés auraient donc allumé l'incendie et provoqué un vrai problème de santé publique. Les feux qui se sont produits et qui, à plusieurs reprises, ont repris spontanément, dégagent une épaisse fumée noire nauséabonde et potentiellement dangereuse pour les habitants et pour tous les employés du centre et de la décharge. D'ailleurs, les habitants de Hassi Bounif se sont régulièrement plaints de ce problème que les autorités peinent à solutionner.

Ailleurs, c'est dans les marchés informels où s'entassent quotidiennement des déchets en tous genres que des départs de feux ont été constatés. Ils peuvent être volontaires ou bien spontanés, du fait de la décomposition et de l'émission de gaz. Quoi qu'il en soit, les émissions de fumées et de particules émanant de ce type d'incendies sont très nocives pour la santé.

 

D. L.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article