Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nouara Algérie.com

ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT EN ALGERIE (Une revue de web de plus de 4500 articles )

"Comment concilier changement climatique et développement agricole en Algérie ?" Par Mohamed Chabane

1Bien avant son indépendance en 1962, l’Algérie a connu une forte dynamique démographique qui a induit une vigoureuse pression sur les ressources disponibles et qui a rompu divers équilibres économiques, sociaux et naturels. Une des conséquences de cette pression démographique se vérifie à travers le déséquilibre des ressources agricoles qui a conduit à une dépendance alimentaire extrêmement forte vis-à-vis de l’étranger. Aujourd’hui, l’essentiel des produits de base est importé et l’écart entre offre et demande s’accroît de plus en plus.

2Au vu de ces résultats, le bilan économique du développement agricole et rural en Algérie peut être considéré largement comme négatif. Le retard de développement de l’activité agricole a entrainé une dépendance accrue aux importations pour satisfaire l’augmentation de la demande interne. Ces conditions accroissent l’inquiétude pour l’avenir de la sécurité alimentaire dans le pays. En effet, l’activité agricole demeure archaïque tant du point de vue technique, que matériel ou humain. La révolution agronomique en Europe moderne (Royaume-Uni, France, Hollande) dans les deux derniers siècles qui a permis aux nouveaux pays émergents (Chine, Inde, Brésil) d’en finir avec les problèmes de la faim et de la malnutrition, n’a pas encore eu lieu en Algérie. Au contraire, des systèmes agricoles anciens et des pratiques ancestrales perdurent toujours. Le système céréales-jachère persiste encore, l’élevage se pratique toujours sous forme extensive. Le résultat est une des productivités céréalières les plus faibles au monde et un secteur qui demeure structurellement vulnérable à niveau de développement dérisoire.

 

Lire la suite

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article