Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nouara Algérie.com

ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT EN ALGERIE (Une revue de web de plus de 4500 articles )

"Le pillage des ressources naturelles du Sahara occidental, une entrave au processus de paix dans la région (WSC)" Par Le Temps d'Algérie.

Face book

Le représentant de l’Organisation Western Sahara Campaign, militant en faveur de la cause sahraouie, M. Tom O’bryan, a indiqué vendredi à Londres que le pillage des ressources naturelles du Sahara occidental constituait une "entrave" au processus de paix dans la région.

"Le pillage des ressources naturelles et la vente des produits en provenance du Sahara occidental portant l’étiquette +produit du Maroc+ pose un problème au Royaume-Uni et constitue, surtout, une entrave au processus de paix dans la région. Ceci est une violation des droits fondamentaux du peuple sahraoui de disposer de ses richesses naturelles. Nous sommes vraiment concernés par la question", a-t-il déclaré à l’APS.

"La presse britannique se fait l’écho régulièrement de ce phénomène traduisant la préoccupation profonde de l’opinion publique en Grande-Bretagne à l’égard de l’exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental par un pays tiers", a encore ajouté M. O’bryan, également responsable de la question des droits de l’homme au sein de l’organisation qui a lancé en janvier dernier, une campagne au Royaume-Uni en faveur de l’élargissement du mandat de la MINURSO pour la supervision de la question des droits de l’homme au Sahara occidental.

Pour ce responsable, "il est important que le Maroc respecte le droit des Sahraouis de disposer de leurs ressources. C'est une condition qui favorisera la résolution du conflit", a-t-il affirmé.

Il est à rappeler que quatre grandes chaînes alimentaires suédoises ont déclaré mercredi qu'elles cessaient d’importer et de vendre des produits en provenance du Sahara occidental occupé, faussement étiquetés comme  produits marocains.

Les chaînes de distribution, en l’occurrence Axfood, Coop, ICA et Bergendahls, ont exprimé leur préoccupation quant aux risques de violation du droit international que représentent l'achat et la vente de marchandises portant le label "made in Morroco", alors qu’elles sont, en fait, originaires du Sahara occidental occupé.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article