Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nouara Algérie.com

ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT EN ALGERIE

Fuite de l'oléoduc OK1 à El Oued: une commission du ministère de l'Agriculture sur les lieux pour évaluer les dégâts

EL-OUED - Une commission spécialisée est cette semaine sur les lieux de l'incident de la fuite de pétrole sur l'oléoduc OK1 dans la zone de Baâdj, commune d'Oum-Tiour (El-Oued), pour évaluer les dégâts sur les terres agricoles et éventuellement les puits d'irrigation, a-t-on appris jeudi auprès de la direction locale des Services agricole.

Dépêchée par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural, sur instructions du Président de la République pour une prise en charge sérieuse des inquiétudes des agriculteurs affectés, la commission regroupe des experts et spécialistes du bureau national d'études de développement rural (Bneder) et de l'Institut national des sols, de l'irrigation et du drainage (Insid), a-t-on précisé.

Elle se charge du prélèvement et l'analyse d'échantillons des eaux de puits d'irrigation ainsi que des sols des exploitations agricoles jouxtant "Oued Yetel'', la zone la plus touchée par le sinistre et qui traverse la région de Chahmi, lieu de la fuite de l'oléoduc.

Selon les services agricoles, la commission a été accompagnée dans son travail par des professionnels locaux, parmi les agriculteurs et les éleveurs, dans le cadre de l'ouverture de canaux de communication transparente avec les parties sinistrées.

Le travail de la commission spécialisée dépêchée par le ministère de l'Agriculture permettra d'évaluer l'ampleur des dégâts engendrés, sur la base de critères scientifiques, étudiés et crédibles, surtout qu'elle a associé, tout le long de ses travaux d'inspection et d'enquête, les parties concernées, que ce soit les agriculteurs ou les éleveurs, a-t-on souligné.

Pour sa part, la commission spécialisée du ministère de l'Environnement s'appuiera dans sa démarche sur les résultats de son homologue du ministère de l'Agriculture, d'autant que l'enquête et les inspections ont concerné les volets de l'eau et du sol et le degré de leur pollution par la fuite de l'oléoduc OK1.

La commission de l'Environnement interviendra ensuite, forte de ces données techniques étudiées, pour le traitement des effets de la pollution de l'eau et du sol, et la prise de mesures qui s'imposeraient concernant les retombées de l'incident qui s'est produit jeudi dernier.

Une importante commission ministérielle s'était rendue samedi dernier sur les lieux de l'incident, et a regroupé cinq ministres (l'Intérieur, les Collectivités locales et l'Aménagement du territoire, l'Agriculture et le Développement rural, les Ressources en eau, l'Environnement et l'Energie) qui s'étaient engagés à dépêcher des commissions spécialisées pour procéder à l'évaluation des dégâts et des compensations. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article